dimanche 25 septembre 2016

Encore une idée de Marcel ....

Allez donc faire un tour du coté de chez Marcel Loupiot, Il nous offre une belle idée de lecture ....
Car même les grands aiment les livres jeunesse !

Tant que nous sommes vivants ...   Anne Laure Bondoux

disponible à la bibliothèque !

jeudi 15 septembre 2016

"Burn out" - cafés littéraires 2016

« On a tendance à dire que le travail, c'est la santé. Le travail, c'est la vie, c'est se réveiller au moment où la radio s'enclenche, c'est une forme de dépaysement, c'est une autre vie, qui n'est pas celle de la maison, ni celle de la famille. Le travail, c'est respirer, pour construire à la chaîne ou créer des possibilités. Mon travail, à Pole emploi, c'est apaiser. Apaiser les peaux déchirées, les cœurs, tout ce bordel. »
Ce livre, je l’ai avalé d’un trait.
Il commence et se termine sur la même image : ce grand manteau avec des grandes poches, des grandes poches qui malheureusement vont dissimuler les objets qui vont permettre à Djamal de commettre cet acte effroyable.
Les auteurs, très touchés par ce fait divers, vont devoir  tout imaginer. Restituer la vie de Djamal - de son départ d'Algérie à sa mort – avec le témoignage de ceux qui l'ont connu.
Ces dernières années, nous avons tous à un moment donné entendu parler de ce qu'était le burn-out (syndrome d'épuisement professionnel) et à quel point cette question de santé publique est présente  dans la société contemporaine.
C'est un livre bouleversant,  dans lequel des personnages prennent la parole tour à tour, livrent leur témoignage et parlent de celui qui s'est immolé devant le Pôle emploi de Nantes en février 2013. Djamal est un immigré venu en France pour travailler, épouser Nicole et devenir clown.
Alors nous allons découvrir Djamal, le suivre, et se mettre à l'aimer. Homme de cirque, il lui faudra pourtant renoncer à sa passion pour gagner sa vie: c'est cette recherche d'emploi, ce chemin courageux d'un CDD à un autre qui se révèlera être un piège dans une France gelée. 
 Les "Djamal", ils (elles) sont nombreux (ses) mais lui n'a pas pu accepter, il a voulu témoigner, envoyer un message...






disponible à la bibliothèque

jeudi 8 septembre 2016

Rendez vous le 23 septembre pour une lecture en amont des cafés littéraires 2016



Et vous, vous y croyez aux contes de fées ?


Amélie Nothomb, grâce à ses talents de conteuse, remanie une nouvelle fois un conte de notre jeunesse.

Et tel que dans le conte de Charles Perrault, nous voici replongés dans l'histoire de Riquet à la houppe, né très laid mais avec tellement d'esprit que sa laideur s’efface.

En réalité, ce Riquet se prénomme  Déodat, fils d' Enide et Honorat, personnages aux noms cocasses, tel qu'aime à inventer la plume de l'auteur, mais il y a aussi dans l'histoire Rose et Lierre, parents de la petite Tremière, dépourvue d'esprit, mais d'une beauté à couper le souffle.

Imaginons bien qu'il va se jouer entre ces deux là, des aventures dignes d'un conte de fée ...

J'ai savouré ce roman à peine la porte de la librairie fermée, essayant de lire lentement pour savourer encore l'écriture d'Amelie Notomb, qui tour à tour nous parle d'amour, de passion, mais aussi de l'image de soi, et du regard des autres...

Un livre à dévorer sans attendre !





Disponible à la bibliothèque

lundi 29 août 2016

Ainsi vous decouvrirez la cruauté des hommes ....

Dans la sélection des cafés littéraires 2016, je ne pouvais que me précipiter pour lire le livre de Sylvie Germain, invité d’honneur des cafés : "à la table des hommes".
"Or me voici, moi que la terre a mis au monde ...." Ainsi commence le livre, qui nous plonge directement dans un conte fantastique et irréel, mais parfois aussi, au fil des pages,  nous heurte à la violence des hommes, bien réelle celle ci .....
Je n'ai pas regretté d'avoir choisi de lire celui ci, dévorant les pages de surprises plus ou moins réelles en rebondissements inattendus !
Ce livre nous en apprend beaucoup sur la nature humaine, de l'enfant sauvage au fou sanguinaire capable de tuer.

"Abel se sait humain et se veut tel, mais il sent battre en lui un sang commun à tout vivant."

"Bientôt, il ne resterait plus que le ciel à contempler et la mémoire cosmique à questionner si on arrêtait pas ces dévastateurs animés par la haine de la beauté, de la créativité et surtout d'un passé où ils ne se retrouvent pas tels qu'ils sont ............un passé outrageant, sacrilège donc."



Sylvie Germain
Cafés littéraires 2016

disponible à la bibliothèque

samedi 27 août 2016

Voici les nouveautés lectures de la rentrée à la bibliothèque ...

Voici les nouveautés de la rentrée à la bibliothèque communale de Malataverne, avec la part belle faite aux romans des cafés littéraires 2016. Bonnes lectures à tous.

Le racontoir à histoires.

Premier rendez vous de la rentrée, le
"Racontoir à histoires"
pour les     bébés lecteurs 
de 0 à 3 ans
mercredi 7 septembre,  
de 10h à 10h30

à la bibliothèque communale de Malataverne,

renseignements et inscriptions à l'accueil de la bibliothèque,
 au 06.74.30.63.53 ou par mail à    bibliotheque@malataverne.fr
Bonne rentrée à tous !